Eveline Mirbey

Je suis maman d’un fils traumatisé crânien grave depuis 1989, il avait alors 16 ans. Il a été victime en soirée d’un accident de scooter des neiges dans les Alpes : chute dans un « ravin » et propulsé contre un arbre (choc frontal). Il pilotait l’engin.

A l’époque il a été hospitalisé longuement à Grenoble. Dans le service de neurochirurgie, il y avait les coordonnées de l’AFTC de Grenoble vers laquelle je me suis tournée.  Une personne de cette association m’a accueillie et aidée pour mes démarches, et me loger à la Maison Familiale lors de mes visites car je travaillais et habitais à Besançon.

J’ai longtemps fait partie de leur association et plus tard, quand une association s’est créée en Franche-Comté, je les ai rejoints.

Lorsque j’ai été en retraite, j’ai décidé de donner de mon temps pour œuvrer pour tous les Traumatisés Crâniens et Cérébro-lésés.

J’ai animé avec grand plaisir un atelier de scrabble duplicate au CAJ de Besançon (avec l’aide d’un animateur du service): environ 8 bénéficiaires étaient ravis d’apprendre à jouer avec cette nouvelle technique qui permettait à tous de jouer avec la même donne.

Je prends régulièrement la permanence de la Maison des Usagers à l’Hôpital Minjoz un jeudi par mois. Nous ne voyons pas encore grand monde mais nous espérons être bientôt un peu plus utiles.

Comprenant la détresse des familles et des victimes elles-mêmes, je sais que toutes les familles ont besoin de soutien et donc en faisant partie du Conseil d’Administration, j’espère un peu contribuer au  mieux-être des personnes victimes et de leurs proches (parents, fratries et amis).

Chacun peut apporter quelque chose selon ses compétences et nul n’est besoin de dominer toutes les situations pour faire avancer le train vers une destination meilleure.