Corinne Lapostolle

Vice-présidente, secteur Côte d’Or

 Mon époux a eu un accident le 19 novembre 2008, malgré mon expérience professionnelle dans le milieu médico-social, le changement fut difficile et douloureux. J’ai rapidement eu l’occasion de constater que le handicap cognitif n’était pas reconnu car invisible aux yeux des autres, ce qui a pu entraîner des situations complexes. Grâce à l’AFTC de Bourgogne à DIVIO (Dijon), la situation a pu s’améliorer. En tant qu’administratrice de l’association, je veux poursuivre l’action entreprise par les AFTC, dont j’ai bénéficié. Je veux apporter l’expertise de l’association auprès des usagers qui en ont besoin, des adhérents,  mais aussi des administrations et des décideurs afin de faire reconnaître le handicap cognitif, apporter de l’information indispensable pour bien mesurer l’impact du traumatisme crânien sur la vie des victimes et de leur entourage.